© Kekeli Togo e.V.

Nouvelles 2021

04.04.2021 Progrès du projet Kekeli pour les jeunes filles Quelques bonnes nouvelles à Pâques : Nous sommes allés très loin avec notre projet pour les filles ! Le lieu de rencontre des filles, la maison des filles, que nous avons rénové, est terminé ; les filles (et aussi les garçons du village) ont pris en charge le nettoyage final dans la bonne humeur et avec joie. L'association Apotheker Helfen, qui a déjà subventionné les installations mobiles de lave-mains, s'implique dans notre projet pour les filles (contraceptifs). Avec l'aide de deux autres donateurs externes, un bâtiment sanitaire pour les filles (toilettes et douches) sera construit entre le collège et le lycée ! On a de l'eau à Klologo... L'excavation a déjà commencé. Désormais, nous utilisons un système moderne de vidange des latrines, qui transforme les matières solides en engrais. L'entreprise Frank Walder a fait don des serviettes hygiéniques lavables cousues pour les femmes et les jeunes filles de Klologo qui n'ont pas de produits d'hygiène. Le matériel nécessaire a été donné par Mündel, une entreprise locale. En raison des articles parus dans la presse locale sur notre projet des jeunes filles, des femmes de Bad Steben ont également accepté de coudre des serviettes hygiéniques lavables - il y en a déjà 600 ! Un autre succès est la promesse officielle de financement pour la construction d'une latrine avec 12 toilettes et lavabos à l'école primaire ; la construction peut maintenant commencer. Ainsi, après de nombreux travaux préliminaires, certaines choses ont maintenant démarré, et nous sommes bien sûr heureux de ces succès, qui profitent aux habitants de Klologo ! 21 mars : Journée internationale contre le racisme Les Journées internationales qui figurent au calendrier peuvent être utilisées pour évaluer l'état de la société dans laquelle nous vivons : Faut-il instaurer une Journée internationale contre le racisme ? Apparemment, oui. Depuis 1966, la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars. Les jours, années et décennies internationaux sont décidés par l'Assemblée générale des Nations Unies sur proposition des États membres. Ils commémorent les réalisations de la communauté internationale, offrent une occasion de réfléchir aux problèmes mondiaux, attirent l'attention sur des questions importantes pour l'avenir et motivent les gens à s'impliquer davantage. Comme le 22 mars, Journée internationale de l'eau. L'eau - un enjeu pour l'avenir, un sujet problématique. Y en aura-t-il jamais assez pour tout le monde ? Qui a accès à l'eau potable ? Qui contrôle l'accès ? Cela fait réfléchir, mais on peut aussi s'impliquer et faire quelque chose de concret : etre prudent avec l'eau, donner de l'argent pour des projets de forage de puits dans le monde du sud... Avec la Journée contre le racisme, ce n'est pas si facile. Que pouvons-nous et devons-nous faire ? Le racisme, comme toute forme de discrimination, est maintenu en vie et solidifié dans le langage. Le commandement qui nous est adressé ici est donc d'écouter attentivement comment parlent nos semblables et d'intervenir immédiatement lorsque des propos racistes sont tenus. Souvent, il ne s'agit que d'un mot, souvent signifié "en plaisantant", pour ainsi dire - mais : il n'y a pas de plaisanterie sur ce sujet ! Si nous nous rendons tous forts dans ce sens, si nous n'évitons pas non plus les confrontations, nous pouvons contribuer au fait que la discrimination raciale devienne lentement de moins en moins présente. Donation de 1. maillots FFC Hof Kekeli Togo e.V. et les filles de Klologo tiennent à remercier Katja Drechsel et 1. FFC HOF. Akpe Kaka ! 20.03.2021 Rapport „Wir im Frankenwald“ - Ein Projekt für die Mädchen 20.03.2021 Rapport „Blickpunkt“ - Hofer Projekt hilft Mädchen in Togo“ 13.03.2021 La maison des filles sera bientôt inaugurée! Klologo. Le "projet jeunes filles" de Kekeli, un projet de protection et de promotion des jeunes filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées des grossesses et des mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein épanouissement est garanti. Cela leur permettra de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. L'autonomisation des filles, le renforcement de la confiance en soi, est une autre priorité importante. Un comité local se charge bénévolement du soutien des filles ; un lieu de rencontre approprié, la maison des filles, a été rénové grâce à un don individuel ciblé et pourra bientôt être inauguré! Les filles (et les garçons aussi) ont joyeusement aidé au nettoyage final du lieu de réunion et de formation.Le Chef du Village a mis la maison à disposition ; elle était très délabrée - aujourd'hui elle est devenue un bijou, comme le montrent les photos. 13.03.2021 Pour l es filles spécifiquement Klologo. Ça peut commencer ! Le contrat a été signé (photo), rien ne s'oppose au début de la construction du bâtiment sanitaire comprenant six cabines de toilettes et des douches réservées aux filles dans la cour de récréation entre le collège et le lycée. Le bâtiment sanitaire pour les filles (et leurs enseignantes) fait partie du projet holistique Kekeli pour les jeunes filles. En Afrique subsaharienne, il y a un manque de toilettes pour tous, mais surtout de toilettes spécifiquement destinées aux femmes. Les femmes et les filles sont désavantagées en raison de leurs menstruations. Les menstruations sont associées à la honte et au tabou ; le sang menstruel est considéré comme impur ; si une femme laisse du sang menstruel à l'air libre, dans un champ par exemple, le champ est considéré comme "contaminé" et on craint une mauvaise récolte ! Cette discrimination est combattue par un bâtiment sanitaire spécialement conçu pour les filles/femmes ; il offre aux filles et aux femmes sécurité, protection de l'intimité et discrétion. Jusqu'à présent, il n'y a pas de toilettes/latrines séparées pour les hommes et les femmes à Klologo. Dans le bâtiment sanitaire, les filles peuvent effectuer leur hygiène menstruelle pendant leurs règles sans la honte habituelle, et aussi sans être dérangées et sans les regards masculins parmi leurs pairs. Le village a tout de même de l'eau depuis que Kekeli Togo a installé deux puits profonds à l'automne 2019. D'autres sont prévus, notamment au centre de santé. 08.03.2021 Journée de la femme - 8 mars 2021 Nous souhaitons à toutes les femmes une journée particulièrement belle et joyeuse ! Nous espérons que chacune d'entre elles recevra la reconnaissance, le respect, l'amour et l'estime qu'elle mérite ! 08.03.2021 Journée internationale de la femme Dans quel siècle vivons-nous ? Le 8 mars est la Journée internationale de la femme. La devise de cette année est : Choisissez de défier. Cela signifie : s'élever contre la discrimination, l'inégalité, les écarts entre les sexes. (Chez Kekeli Togo, nous nous attaquons à la question du genre avec notre projet pour les jeunes filles). Il y a encore beaucoup d'inégalité : En moyenne, les femmes n'ont que les trois quarts des droits légaux accordés aux hommes, lit-on dans le rapport de la Banque mondiale "Women, Business and the Law" qui analyse 190 nations en termes de discrimination sexuelle dans huit secteurs spécifiques de la vie d'une femme : La mobilité, le lieu de travail, le salaire, le mariage, la parentalité, l'entreprenariat, les biens et la retraite. L'égalité des droits - encore un long chemin à parcourir Les trois quarts en moyenne ! Dans la liste des 190 nations, le score le plus bas est un choquant 26,3 points sur 100 ! Ce qui signifie que dans certains pays, les femmes n'ont pratiquement aucun droit... (Nous avons déjà signalé que le Togo obtient un fier 84,4 points.) Le questionnaire utilisé pour le rapport souligne le fait qu'il doit encore y avoir des pays où, selon la loi, les femmes mariées doivent obéir à leur mari, ne peuvent pas divorcer comme un homme, ne peuvent pas ouvrir un compte bancaire ou enregistrer une entreprise, il n'y a pas de loi contre la violence domestique, une femme ne peut pas signer un contrat comme un homme, une femme ne peut pas demander un passeport comme un homme, où il n'y a pas de loi contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail... C'est une lecture vraiment triste, et on se demande dans quel siècle nous vivons. https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/35094 08.03.2021 L’égalité – un droit humain À l'occasion de la Journée internationale de la femme, une citation de Mari Elka Pangestu, directrice générale des politiques et partenariats de développement à la Banque mondiale. Elle a dit en février 2021 : "L'égalité des sexes est une "L'égalité des sexes est un droit humain fondamental. Plus important encore, elle peut stimuler la croissance économique et améliorer les résultats du développement. Il n'y a jamais eu de moment plus important pour assurer l'autonomisation économique des femmes". Mari Elka Pangestu, Banque mondiale, février 2021 08.03.2021 Le Kekeli Togo projet Jeunes filles Notre "Projet Filles", un projet de protection et de promotion des filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées contre les grossesses et les mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein développement est garanti. Cela leur permet de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. Un comité local prend en charge le soutien des jeunes filles sur une base volontaire ; un lieu de rencontre approprié, la maison des jeunes filles, est en cours de rénovation grâce à un don individuel affecté à cet effet ; une personne de contact formée médicalement pour les jeunes filles est actuellement formée aux frais de l'association ; ici comme là-bas, des dons en nature de contraceptifs, de préservatifs, de serviettes hygiéniques lavables sont recherchés. en savoir plu s 01.03.2021 Au Togo, les réformes pour les droits des femmes portent des fruits Lomé. Le Togo est le 1er pays de l'espace UEMOA et le 7ème en Afrique subsaharienne à promouvoir les femmes aussi bien en affaires qu’à des postes de responsabilités publiques; en Afrique de l'Ouest, il n'est devancé que par l'île Cap verdienne. L’information provient de la Banque mondiale qui vient de livrer l’édition 2021 de son rapport « Women, Business and Law 2021 », un document qui analyse les lois et réformes qu’adoptent les 190 pays sondés, en rapport avec l’élimination des discriminations basées sur le genre et la promotion des femmes. Avec un total de 84,4 points, le Togo est classé 66e globalement et se classe en effet à la place du Top 10 en Afrique subsaharienne devant le Liberia, la Côte d’Ivoire et le Mozambique. (L'Allemagne est en treizième place, la France en quatrième.) Le pays ramasse visiblement les lauriers des réformes engagées qui ont consisté à supprimer les obstacles à l’accès des femmes à la terre, et à promouvoir leur sens entrepreneurial via la mesure qui réserve 25% de parts de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs. Des politiques publiques qui, d’avis d’experts, ont porté des fruits. En 2020, les femmes ont formalisé 3426 nouvelles entreprises, soit 27% des nouvelles entités créées, en droite ligne avec la vision des autorités togolaises à l’horizon 2022, d’avoir 28% de femmes propriétaires d’entreprises et, 44% de femmes bénéficiant d’un accès au crédit. Les avancées du Togo en matière de promotion des femmes ont également été marquées par l’ascension inédite des femmes au pouvoir, notamment à l’Assemblée nationale dont elles assurent le perchoir, la Primature et le Secrétariat général de la Présidence, entre autres. Avec cette performance, le pays survole les Seychelles (76,3 points), qui ont coutume de trôner avec l'île, à la tête des meilleurs classements africains ; et de loin, ses voisins ouest africains, notamment le Bénin et le Ghana. Notons qu’alors que le trio de tête du classement se compose de l'île Maurice, de l’Afrique du Sud et du Zimbabwe, ce sont des pays comme l’Eswatini, la Guinée Bissau et le Soudan qui se bousculent à la queue du classement. (Togofirst, 26 février 2021) 2 3.02.2021 Saviez-vous combien l’Afrique est grande? Si vous regardez n'importe quelle carte, il est clair que le continent africain est un vaste territoire. Cependant, malgré la perception commune selon laquelle l'Afrique est une grande masse terrestre, elle est encore largement sous-estimée par la plupart des observateurs occasionnels de cartes. La raison en est que la projection cartographique familière de Mercator a tendance à déformer notre vision géographique du monde d'une manière cruciale - une vision qui conduit souvent à des idées fausses sur la taille relative des pays et des continents. Cette infographie, qui nous vient de Kai Krause, montre la taille réelle de l'Afrique, telle qu'elle est révélée par les frontières des pays qui peuvent s'inscrire dans la forme du continent. (Citation tirée de www.visualcapitalist.com ) 20.02.2021 Masques textiles pour Klologo Münchberg. Kekeli Togo a récemment reçu une joyeuse nouvelle : Carolin Kittel, la directrice générale de l'entreprise de mode de Münchberg Frank Walder, a offert à notre association 50 000 masques faciaux en tissu. En tant que don pour les habitants de Klologo. "En Allemagne, les masques en tissu sont largement obsolètes en raison de la réglementation des masques FFP2 dans les magasins, les trains et les bus, etc. En Afrique, ils fournissent des services précieux pour contenir la pandémie", déclare Michel Kossih Frenzel-Assih, président de l'association. "Nous sommes très reconnaissants pour ce don spontané !" Les masques fabriqués avec soin à partir de différents tissus à motifs sont envoyés au Togo, emballés dans des boîtes en carton, par étapes : dans un conteneur de groupage de marchandises ; le "voyage" dure cinq semaines. Sur la photo dans le hall à Münchberg, près des boîtes avec les masques, en partant de la gauche : Carmen Steinhäußer et Michel Kossih Frenzel-Assih de Kekeli Togo e. V. ainsi que trois employés de la société Frank Walder. ( www.frankwalder.com ) 1 3.02.2021 La maison des filles Kekeli En hiver, comme nous l'avons signalé, nous avons lancé un projet " jeunes filles " à Klologo dans le but de réduire le nombre élevé d'abandons scolaires dus à des grossesses précoces grâce à l'éducation et à l'autonomisation des filles, afin de leur donner la confiance en soi nécessaire pour qu'elles cherchent et saisissent leurs chances. Une grossesse précoce empêche les filles d'aller à l'école et, en fin de compte, de travailler. Nous voulons donner aux filles la possibilité de décider elles-mêmes de sortir du cercle vicieux - fille grandissant dans la pauvreté - grossesse précoce - sans emploi - épouse/mère vivant dans la pauvreté. À Klologo, une équipe de sept bénévoles a immédiatement été formée pour prendre les choses en main en tant que Comité pour la Protection et la Promotion des Jeunes Filles (CPPJF). en savoir plu s 13.02.2021Il y a déjà une chanson... "Chères sœurs, levez-vous. Il est temps de se préparer ! Chers frères ! Levez-vous... !" Ce sont les paroles de l'hymne que les filles de Klologo ont inventé comme leur chanson, leur appel et leur motivation à suivre le nouveau chemin que Kekeli Togo leur montre avec le Projet Filles. Voici comment cela est prévu : Le Comité pour la protection et la promotion des jeunes filles de Klologo, qui a été fondé localement en décembre, prendra en charge la formation et l'éducation et accompagnera les jeunes filles en tant que mentors jusqu'à la fin de leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Le programme est complété par des activités de loisirs. Cette mesure vise à résoudre à long terme le problème des nombreux abandons scolaires dus à des grossesses précoces. Alors que l'on attend toujours l'achèvement de la maison des filles comme lieu de rencontre et de formation (voir le rapport sur la maison des filles), les membres du comité ont déjà fait prêter serment aux filles pour la nouvelle voie et les ont encouragées à participer activement. Cela ne peut que bien se passer, pense-t-on à la vue des filles qui chantent. en savoir plu s 10.02.2021 La boîte à outils jaune est arrivée! Klologo . Kodjovi Gati, l'apprenti charpentier de 19 ans que notre association finance pour sa formation, a été ravi lorsque le Chef du Village, l'Honorable Togbui Gati IV, lui a remis la boîte à outils jaune, complète et en grande partie nouvellement approvisionnée - un don d'un membre de l'association. (Pour qu'après le transport, les outils puissent tous être correctement triés, une photo est arrivée avec le colis à Klologo). Pour exprimer leur grande joie et surtout leurs sincères remerciements, le jeune homme et son père ont appelé le président de notre club dès le soir de la remise. "Cette boîte à outils est pratiquement un atelier entier", a déclaré le père. Et de plaisanter : "Mon fils est maintenant mieux équipé que son maître". En guise de remerciement, le menuisier en herbe prévoit de faire preuve d'une grande diligence dans son apprentissage et d'obtenir un très bon diplôme ; il fera don de sa première pièce de charpente à un projet de Kekeli Togo à Klologo. 05.02.2021 La faim peut tuer plus de gens que la COVID-19 "Le nombre de personnes souffrant de faim chronique a augmenté d'environ 130 millions l'année dernière, pour atteindre plus de 800 millions, soit environ huit fois le nombre total de cas COVID-19 à ce jour. [...] Pour les personnes les plus vulnérables, ce sont les effets secondaires de la pandémie - et non le coronavirus lui-même - qui causeront le plus de dégâts. Et la pandémie de faim déclenchée par COVID-19 menace d'être la plus meurtrière", peut-on lire sur un blog de la Banque mondiale daté du 2 février. Comment "digérer" une nouvelle aussi horrible ? Avec de l'empathie. Sentir, ou imaginer de sentir combien la faim fait mal, en sachant à quel point nous sommes privilégiés. Et ensuite, agir. Il y a tant de façons de faire des dons - l'Internet montre de nombreuses organisations qui collectent de l'argent pour combattre la faim dans le monde, des organisations fiables avec peu ou pas de frais généraux. Cela vous fera du bien ! Dans le cas idéal, nous pourrions combiner nos efforts traditionnels pour " devenir mince pour l'été " avec notre effort pour " aider à combattre la faim dans le monde " et faire don de ce que nous économisons au magasin d'alimentation. Si tout le monde faisait cela, peut-être même en groupe pour se motiver encore plus, juste pour un printemps - qu'est-ce que nous ne pourrions pas réaliser ? 22.01.2021 Le nombre de cas de contamination au coronavirus grimpe au Togo. Le pays est actuellement à plus de 4300 cas confirmés. Dimanche 17 janvier 2021, une trentaine de nouveaux cas confirmés a été enregistrée portant le nombre total de cas confirmé à 4302. Ces 30 nouveaux cas positifs dont les âges sont compris entre 0 et 80 ans, faisaient partie des 801 personnes testées le 16 janvier. Le même jour, le pays a heureusement enregistré douze guérisons portant le nombre total de patients guéris de COVID-19 à 3775. Le nombre de décès reste inchangé 73. Le nombre de cas actifs est de 454. Un total de 193.879 tests de laboratoire ont été effectués sur toute l’étendue du territoire national. (IciLomé, le 18 janvier 2021) 1 6.01.2021 Il y a un an... Une journée très spéciale a été le 16 janvier 2020 à Klologo, le village qui est au centre de nos projets : ce jour-là, les deux puits qui ont été construits par l'association Kekeli Togo ont été solennellement inaugurés. Une petite délégation de l'association s'est rendue au Togo avec le président pour assister à la cérémonie. Les discours ont été marqués par de nombreux éloges et remerciements pour le travail inlassable de notre association. Après tout, nous avions installé deux puits profonds et une latrine en moins de dix mois. Les deux puits, avec un réseau de tuyaux et neuf points d'eau, alimentent cinq des six districts, dont l'école et le jardin d'enfants. Maintenant, deux autres puits doivent être construits, principalement l'un à l'infirmerie, l'autre dans le district qui n'a pas été directement approvisionné en eau douce jusqu'à présent. Nous sommes en contact avec un donateur pour le puits de la station sanitaire - nous espérons pouvoir bientôt annoncer au chef de la station la bonne nouvelle que le puits, dont on a un besoin urgent pour des raisons d'hygiène, sera construit ! 1 3.01.2021 Saviez-vous.. . ... qu'il y a du coton au Togo ? Olam International, un grand Un groupe, a récemment acquis 51 % de la société nationale de coton. Outre le coton, le Togo cultive également du café, du cacao et des fruits oléagineux pour l'exportation. Les patates douces, le manioc, le maïs, le millet et le sorgho, le riz, les haricots, les arachides, la canne à sucre et un certain nombre d'autres cultures et plantes fruitières sont cultivés pour la consommation domestique. Selon les statistiques de la FAO (UN Food & Agriculture Organization), les patates douces, les fèves de cacao, le maïs et le manioc sont les principaux produits agricoles. Le Togo est membre de la COPAL - Cocoa Producers' Alliance et du Centre du riz pour l'Afrique. (source : liportal) 13.01.2021 Les étrangers séduits par les opportunités locales Le 11 janvier 2021, le site web officiel de la République togolaise informe que 2.891 entreprises ont été créées par des étrangers en 2020. C’est un peu plus que l’année précédente, malgré les conditions économiques et sanitaires compliquées. S’agissant des nationalités, on trouve des Chinois, des Guinéens, des Béninois, des Nigerians Selon les données fournies par le Centre de formalité des entreprises (CFE), la plupart de ces sociétés sont situées dans la région Maritime. Pas étonnant. C’est là que se concentre une grande partie de l’activité économique. www.republicoftogo.com/ 1 1.01.2021 Au Togo, le tribalisme gagne du terrain « Puisse notre attachement à la cohésion nationale demeurer le fil conducteur qui nous permette de poursuivre résolument notre marche vers la prospérité partagée en 2021 », dixit Faure Gnassingbé dans son message de vœux aux togolais. En effet, depuis plusieurs années, l’assertion « cohésion nationale », est très présente dans les discours officiels des politiques. Et pour cause, tous sont conscients qu’un élément diviseur gagne de plus en plus de terrain : le repli identitaire. Un réflexe qui est à l’origine du cloisonnement des populations et des conflits. Mais très peu de gens osent aborder clairement le sujet. Disons les choses clairement. Le tribalisme fait partie de ces nombreux maux qui minent le Togo. La cassure est palpable de plus en plus au sein des communautés, marquées par la pauvreté, l’intolérance, la peur de la différence, avec des désirs de conquête et de conservation du Pouvoir. Le manque de démocratie à la base, développe des replis identitaires principalement dus aux sentiments d’injustice et de frustrations qui entretiennent ces clivages. La nation en danger… Aujourd’hui, le tribalisme est une réalité irréfragable. Au Togo comme la majorité de certains pays africains, les soixante ans d’indépendances, décomposés en trente années de règne du parti unique et trente autres de démocratisations aléatoires, n’ont pas fait régresser d’un iota le phénomène. Tel un virus mutant, il a même retrouvé une certaine jeunesse en infiltrant les réseaux sociaux. Le vivre-ensemble prôné par Faure Gnassingbé au prix des initiatives pour la réconciliation n’a jamais été aussi en danger. Les communautés à la base sont ébranlées, l’administration publique infectée, les institutions décriées et l’armée accusées. Il devient donc urgent de construire un idéal commun de paix entre les différentes communautés. L’expression d’un vivre ensemble assumé, qui se traduirait par le renforcement d’un esprit collectif et la promotion de l’excellence au détriment d’une certaine « fraternité basée sur nos provenances », estime un observateur. Source : Fraternité No.386 du 06 janvier 2021 Le 2 décembre 2020, sa formation a commencé : Rosaline Afi AMEDOME, une jeune fille de 18 ans de Klologo, va suivre une formation de déléguée médicale dans un institut d'État de haut niveau. Kekeli Togo e.V. et Association Kekeli France prennent en charge les frais de la formation pour le diplôme de trois ans en Bachelor . "Nous considérons cela comme un investissement dans notre projet de filles", déclarent Michel Frenzel-Assih et Lala Assih, présidents des deux associations. Avec le projet prévu pour les filles - qui doit démarrer au printemps - Kekeli Togo veut lutter contre le nombre élevé de grossesses précoces dans le sud du monde ; de nombreuses adolescentes quittent prématurément l'école parce qu'elles sont enceintes. Le chemin vers une vie professionnelle - et donc vers la sortie du piège de la pauvreté - leur est ainsi bloqué. en savoir plu s 0 1.01.2021 Happy New Year Nous, les membres de Kekeli Togo e.V., vous souhaitons une année de guérison, de bonne santé et de joie, aussi au nom des habitants de Klologo, le village dont nous nous occupons avec nos projets. Espérons que des valeurs telles que la solidarité et la cohésion, vécues comme importantes dans la pandémie, pourront être sauvées dans la "nouvelle normalité". Ensemble, nous pouvons accomplir tant de choses ! Nous continuerons à travailler dur pour réaliser davantage de projets. Nous sommes heureux si vous nous accompagnez. Et nous sommes sincèrement reconnaissants pour chaque don qui nous rapproche de nos objectifs. Notre site web fournit des informations sur notre travail et tous les projets : www.association-kekeli-togo.com. 01.01.2021 Demain, le monde ne sera pas différent Claudia Mäder écrit sur le Nouvel An en temps de Corona dans la NZZ le 31.12.2020 : " [...] Les vagues que tout le monde voit clairement devant lui en ce moment ne définissent pas nécessairement la direction dans laquelle les choses vont évoluer à moyen ou long terme. Ce n'est pas parce que tout semble se renverser en un bref instant que toutes les structures seront transformées de manière permanente et que plus tard "rien ne sera plus jamais pareil". Et il est certain que les pestes n'ont pas le pouvoir de tout bouleverser en dessous - cela peut être dit d'un point de vue historique dans la mesure où aucune de ces maladies n'a "épochalisé" dans un passé récent et n'a donné son nom à une époque". 01.01.2021 Kekeli Microfinance : un bilan qui vaut la peine d'être vu 148 villageois ont reçu une aide micro-financière de notre association jusqu'à présent, comme le rapporte Cobby Adjanor, qui gère le fonds d'aide micro-financière pour Kekeli. Avec l'équivalent de 60 euros de financement initial sans intérêt, les habitants de Klologo peuvent se constituer un gagne-pain. Ils sont conseillés à l'avance et maintenant formés - parce qu'ils sont maintenant de petits entrepreneurs. Le 20 décembre, par exemple, les premiers cours de formation en gestion et organisation ont été organisés pour 30 participants. D'autres cours suivront entre la fin décembre et la mi-janvier. Avec ce projet, Kekeli Togo soutient la sortie de la pauvreté en aidant les gens à s'aider eux-mêmes. Le fonds a démarré avec un capital de 3 000 000 F CFA, ce qui équivaut à 4 500 EUR. Les bénéficiaires paient une cotisation unique et peu élevée ; l'aide au démarrage sans intérêt est remboursable en plusieurs versements après trois à six mois. Ainsi, le pot du fonds reste rempli à long terme et davantage de personnes bénéficient de l'aide. Il est conforme au principe selon lequel les fonds caritatifs sont mieux investis lorsque les populations locales peuvent les utiliser comme elles l'entendent en vue de développer ou d'établir leur propre existence économique. C'est une solution durable qui garantit une autonomisation durable.
Nous remercions les entreprises suivantes pour leur soutien!
Consilim.europa.eu

Nouvelles 2021

04.04.2021 Progrès du projet Kekeli pour les jeunes filles Quelques bonnes nouvelles à Pâques : Nous sommes allés très loin avec notre projet pour les filles ! Le lieu de rencontre des filles, la maison des filles, que nous avons rénové, est terminé ; les filles (et aussi les garçons du village) ont pris en charge le nettoyage final dans la bonne humeur et avec joie. L'association Apotheker Helfen, qui a déjà subventionné les installations mobiles de lave-mains, s'implique dans notre projet pour les filles (contraceptifs). Avec l'aide de deux autres donateurs externes, un bâtiment sanitaire pour les filles (toilettes et douches) sera construit entre le collège et le lycée ! On a de l'eau à Klologo... L'excavation a déjà commencé. Désormais, nous utilisons un système moderne de vidange des latrines, qui transforme les matières solides en engrais. L'entreprise Frank Walder a fait don des serviettes hygiéniques lavables cousues pour les femmes et les jeunes filles de Klologo qui n'ont pas de produits d'hygiène. Le matériel nécessaire a été donné par Mündel, une entreprise locale. En raison des articles parus dans la presse locale sur notre projet des jeunes filles, des femmes de Bad Steben ont également accepté de coudre des serviettes hygiéniques lavables - il y en a déjà 600 ! Un autre succès est la promesse officielle de financement pour la construction d'une latrine avec 12 toilettes et lavabos à l'école primaire ; la construction peut maintenant commencer. Ainsi, après de nombreux travaux préliminaires, certaines choses ont maintenant démarré, et nous sommes bien sûr heureux de ces succès, qui profitent aux habitants de Klologo ! 21 mars : Journée internationale contre le racisme Les Journées internationales qui figurent au calendrier peuvent être utilisées pour évaluer l'état de la société dans laquelle nous vivons : Faut-il instaurer une Journée internationale contre le racisme ? Apparemment, oui. Depuis 1966, la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars. Les jours, années et décennies internationaux sont décidés par l'Assemblée générale des Nations Unies sur proposition des États membres. Ils commémorent les réalisations de la communauté internationale, offrent une occasion de réfléchir aux problèmes mondiaux, attirent l'attention sur des questions importantes pour l'avenir et motivent les gens à s'impliquer davantage. Comme le 22 mars, Journée internationale de l'eau. L'eau - un enjeu pour l'avenir, un sujet problématique. Y en aura-t-il jamais assez pour tout le monde ? Qui a accès à l'eau potable ? Qui contrôle l'accès ? Cela fait réfléchir, mais on peut aussi s'impliquer et faire quelque chose de concret : etre prudent avec l'eau, donner de l'argent pour des projets de forage de puits dans le monde du sud... Avec la Journée contre le racisme, ce n'est pas si facile. Que pouvons-nous et devons-nous faire ? Le racisme, comme toute forme de discrimination, est maintenu en vie et solidifié dans le langage. Le commandement qui nous est adressé ici est donc d'écouter attentivement comment parlent nos semblables et d'intervenir immédiatement lorsque des propos racistes sont tenus. Souvent, il ne s'agit que d'un mot, souvent signifié "en plaisantant", pour ainsi dire - mais : il n'y a pas de plaisanterie sur ce sujet ! Si nous nous rendons tous forts dans ce sens, si nous n'évitons pas non plus les confrontations, nous pouvons contribuer au fait que la discrimination raciale devienne lentement de moins en moins présente. Donation de 1. maillots FFC Hof Kekeli Togo e.V. et les filles de Klologo tiennent à remercier Katja Drechsel et 1. FFC HOF. Akpe Kaka ! 20.03.2021 Rapport „Wir im Frankenwald“ - Ein Projekt für die Mädchen 20.03.2021 Rapport „Blickpunkt“ - Hofer Projekt hilft Mädchen in Togo“ 13.03.2021 La maison des filles sera bientôt inaugurée! Klologo. Le "projet jeunes filles" de Kekeli, un projet de protection et de promotion des jeunes filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées des grossesses et des mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein épanouissement est garanti. Cela leur permettra de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. L'autonomisation des filles, le renforcement de la confiance en soi, est une autre priorité importante. Un comité local se charge bénévolement du soutien des filles ; un lieu de rencontre approprié, la maison des filles, a été rénové grâce à un don individuel ciblé et pourra bientôt être inauguré! Les filles (et les garçons aussi) ont joyeusement aidé au nettoyage final du lieu de réunion et de formation.Le Chef du Village a mis la maison à disposition ; elle était très délabrée - aujourd'hui elle est devenue un bijou, comme le montrent les photos. 13.03.2021 Pour l es filles spécifiquement Klologo. Ça peut commencer ! Le contrat a été signé (photo), rien ne s'oppose au début de la construction du bâtiment sanitaire comprenant six cabines de toilettes et des douches réservées aux filles dans la cour de récréation entre le collège et le lycée. Le bâtiment sanitaire pour les filles (et leurs enseignantes) fait partie du projet holistique Kekeli pour les jeunes filles. En Afrique subsaharienne, il y a un manque de toilettes pour tous, mais surtout de toilettes spécifiquement destinées aux femmes. Les femmes et les filles sont désavantagées en raison de leurs menstruations. Les menstruations sont associées à la honte et au tabou ; le sang menstruel est considéré comme impur ; si une femme laisse du sang menstruel à l'air libre, dans un champ par exemple, le champ est considéré comme "contaminé" et on craint une mauvaise récolte ! Cette discrimination est combattue par un bâtiment sanitaire spécialement conçu pour les filles/femmes ; il offre aux filles et aux femmes sécurité, protection de l'intimité et discrétion. Jusqu'à présent, il n'y a pas de toilettes/latrines séparées pour les hommes et les femmes à Klologo. Dans le bâtiment sanitaire, les filles peuvent effectuer leur hygiène menstruelle pendant leurs règles sans la honte habituelle, et aussi sans être dérangées et sans les regards masculins parmi leurs pairs. Le village a tout de même de l'eau depuis que Kekeli Togo a installé deux puits profonds à l'automne 2019. D'autres sont prévus, notamment au centre de santé. 08.03.2021 Journée de la femme - 8 mars 2021 Nous souhaitons à toutes les femmes une journée particulièrement belle et joyeuse ! Nous espérons que chacune d'entre elles recevra la reconnaissance, le respect, l'amour et l'estime qu'elle mérite ! 08.03.2021 Journée internationale de la femme Dans quel siècle vivons-nous ? Le 8 mars est la Journée internationale de la femme. La devise de cette année est : Choisissez de défier. Cela signifie : s'élever contre la discrimination, l'inégalité, les écarts entre les sexes. (Chez Kekeli Togo, nous nous attaquons à la question du genre avec notre projet pour les jeunes filles). Il y a encore beaucoup d'inégalité : En moyenne, les femmes n'ont que les trois quarts des droits légaux accordés aux hommes, lit-on dans le rapport de la Banque mondiale "Women, Business and the Law" qui analyse 190 nations en termes de discrimination sexuelle dans huit secteurs spécifiques de la vie d'une femme : La mobilité, le lieu de travail, le salaire, le mariage, la parentalité, l'entreprenariat, les biens et la retraite. L'égalité des droits - encore un long chemin à parcourir Les trois quarts en moyenne ! Dans la liste des 190 nations, le score le plus bas est un choquant 26,3 points sur 100 ! Ce qui signifie que dans certains pays, les femmes n'ont pratiquement aucun droit... (Nous avons déjà signalé que le Togo obtient un fier 84,4 points.) Le questionnaire utilisé pour le rapport souligne le fait qu'il doit encore y avoir des pays où, selon la loi, les femmes mariées doivent obéir à leur mari, ne peuvent pas divorcer comme un homme, ne peuvent pas ouvrir un compte bancaire ou enregistrer une entreprise, il n'y a pas de loi contre la violence domestique, une femme ne peut pas signer un contrat comme un homme, une femme ne peut pas demander un passeport comme un homme, il n'y a pas de loi contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail... C'est une lecture vraiment triste, et on se demande dans quel siècle nous vivons. https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/35094 08.03.2021 L’égalité – un droit humain À l'occasion de la Journée internationale de la femme, une citation de Mari Elka Pangestu, directrice générale des politiques et partenariats de développement à la Banque mondiale. Elle a dit en février 2021 : "L'égalité des sexes est une "L'égalité des sexes est un droit humain fondamental. Plus important encore, elle peut stimuler la croissance économique et améliorer les résultats du développement. Il n'y a jamais eu de moment plus important pour assurer l'autonomisation économique des femmes". Mari Elka Pangestu, Banque mondiale, février 2021 08.03.2021 Le Kekeli Togo projet Jeunes filles Notre "Projet Filles", un projet de protection et de promotion des filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées contre les grossesses et les mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein développement est garanti. Cela leur permet de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. Un comité local prend en charge le soutien des jeunes filles sur une base volontaire ; un lieu de rencontre approprié, la maison des jeunes filles, est en cours de rénovation grâce à un don individuel affecté à cet effet ; une personne de contact formée médicalement pour les jeunes filles est actuellement formée aux frais de l'association ; ici comme là-bas, des dons en nature de contraceptifs, de préservatifs, de serviettes hygiéniques lavables sont recherchés. en savoir plu s 01.03.2021 Au Togo, les réformes pour les droits des femmes portent des fruits Lomé. Le Togo est le 1er pays de l'espace UEMOA et le 7ème en Afrique subsaharienne à promouvoir les femmes aussi bien en affaires qu’à des postes de responsabilités publiques; en Afrique de l'Ouest, il n'est devancé que par l'île Cap verdienne. L’information provient de la Banque mondiale qui vient de livrer l’édition 2021 de son rapport « Women, Business and Law 2021 », un document qui analyse les lois et réformes qu’adoptent les 190 pays sondés, en rapport avec l’élimination des discriminations basées sur le genre et la promotion des femmes. Avec un total de 84,4 points, le Togo est classé 66e globalement et se classe en effet à la place du Top 10 en Afrique subsaharienne devant le Liberia, la Côte d’Ivoire et le Mozambique. (L'Allemagne est en treizième place, la France en quatrième.) Le pays ramasse visiblement les lauriers des réformes engagées qui ont consisté à supprimer les obstacles à l’accès des femmes à la terre, et à promouvoir leur sens entrepreneurial via la mesure qui réserve 25% de parts de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs. Des politiques publiques qui, d’avis d’experts, ont porté des fruits. En 2020, les femmes ont formalisé 3426 nouvelles entreprises, soit 27% des nouvelles entités créées, en droite ligne avec la vision des autorités togolaises à l’horizon 2022, d’avoir 28% de femmes propriétaires d’entreprises et, 44% de femmes bénéficiant d’un accès au crédit. Les avancées du Togo en matière de promotion des femmes ont également été marquées par l’ascension inédite des femmes au pouvoir, notamment à l’Assemblée nationale dont elles assurent le perchoir, la Primature et le Secrétariat général de la Présidence, entre autres. Avec cette performance, le pays survole les Seychelles (76,3 points), qui ont coutume de trôner avec l'île, à la tête des meilleurs classements africains ; et de loin, ses voisins ouest africains, notamment le Bénin et le Ghana. Notons qu’alors que le trio de tête du classement se compose de l'île Maurice, de l’Afrique du Sud et du Zimbabwe, ce sont des pays comme l’Eswatini, la Guinée Bissau et le Soudan qui se bousculent à la queue du classement. (Togofirst, 26 février 2021) 2 3.02.2021 Saviez-vous combien l’Afrique est grande? Si vous regardez n'importe quelle carte, il est clair que le continent africain est un vaste territoire. Cependant, malgré la perception commune selon laquelle l'Afrique est une grande masse terrestre, elle est encore largement sous-estimée par la plupart des observateurs occasionnels de cartes. La raison en est que la projection cartographique familière de Mercator a tendance à déformer notre vision géographique du monde d'une manière cruciale - une vision qui conduit souvent à des idées fausses sur la taille relative des pays et des continents. Cette infographie, qui nous vient de Kai Krause, montre la taille réelle de l'Afrique, telle qu'elle est révélée par les frontières des pays qui peuvent s'inscrire dans la forme du continent. (Citation tirée de www.visualcapitalist.com ) 20.02.2021 Masques textiles pour Klologo Münchberg. Kekeli Togo a récemment reçu une joyeuse nouvelle : Carolin Kittel, la directrice générale de l'entreprise de mode de Münchberg Frank Walder, a offert à notre association 50 000 masques faciaux en tissu. En tant que don pour les habitants de Klologo. "En Allemagne, les masques en tissu sont largement obsolètes en raison de la réglementation des masques FFP2 dans les magasins, les trains et les bus, etc. En Afrique, ils fournissent des services précieux pour contenir la pandémie", déclare Michel Kossih Frenzel-Assih, président de l'association. "Nous sommes très reconnaissants pour ce don spontané !" Les masques fabriqués avec soin à partir de différents tissus à motifs sont envoyés au Togo, emballés dans des boîtes en carton, par étapes : dans un conteneur de groupage de marchandises ; le "voyage" dure cinq semaines. Sur la photo dans le hall à Münchberg, près des boîtes avec les masques, en partant de la gauche : Carmen Steinhäußer et Michel Kossih Frenzel-Assih de Kekeli Togo e. V. ainsi que trois employés de la société Frank Walder. ( www.frankwalder.com ) 1 3.02.2021 La maison des filles Kekeli En hiver, comme nous l'avons signalé, nous avons lancé un projet " jeunes filles " à Klologo dans le but de réduire le nombre élevé d'abandons scolaires dus à des grossesses précoces grâce à l'éducation et à l'autonomisation des filles, afin de leur donner la confiance en soi nécessaire pour qu'elles cherchent et saisissent leurs chances. Une grossesse précoce empêche les filles d'aller à l'école et, en fin de compte, de travailler. Nous voulons donner aux filles la possibilité de décider elles-mêmes de sortir du cercle vicieux - fille grandissant dans la pauvreté - grossesse précoce - sans emploi - épouse/mère vivant dans la pauvreté. À Klologo, une équipe de sept bénévoles a immédiatement été formée pour prendre les choses en main en tant que Comité pour la Protection et la Promotion des Jeunes Filles (CPPJF). en savoir plu s 13.02.2021Il y a déjà une chanson... "Chères sœurs, levez-vous. Il est temps de se préparer ! Chers frères ! Levez-vous... !" Ce sont les paroles de l'hymne que les filles de Klologo ont inventé comme leur chanson, leur appel et leur motivation à suivre le nouveau chemin que Kekeli Togo leur montre avec le Projet Filles. Voici comment cela est prévu : Le Comité pour la protection et la promotion des jeunes filles de Klologo, qui a été fondé localement en décembre, prendra en charge la formation et l'éducation et accompagnera les jeunes filles en tant que mentors jusqu'à la fin de leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Le programme est complété par des activités de loisirs. Cette mesure vise à résoudre à long terme le problème des nombreux abandons scolaires dus à des grossesses précoces. Alors que l'on attend toujours l'achèvement de la maison des filles comme lieu de rencontre et de formation (voir le rapport sur la maison des filles), les membres du comité ont déjà fait prêter serment aux filles pour la nouvelle voie et les ont encouragées à participer activement. Cela ne peut que bien se passer, pense-t-on à la vue des filles qui chantent. en savoir plu s 10.02.2021 La boîte à outils jaune est arrivée! Klologo . Kodjovi Gati, l'apprenti charpentier de 19 ans que notre association finance pour sa formation, a été ravi lorsque le Chef du Village, l'Honorable Togbui Gati IV, lui a remis la boîte à outils jaune, complète et en grande partie nouvellement approvisionnée - un don d'un membre de l'association. (Pour qu'après le transport, les outils puissent tous être correctement triés, une photo est arrivée avec le colis à Klologo). Pour exprimer leur grande joie et surtout leurs sincères remerciements, le jeune homme et son père ont appelé le président de notre club dès le soir de la remise. "Cette boîte à outils est pratiquement un atelier entier", a déclaré le père. Et de plaisanter : "Mon fils est maintenant mieux équipé que son maître". En guise de remerciement, le menuisier en herbe prévoit de faire preuve d'une grande diligence dans son apprentissage et d'obtenir un très bon diplôme ; il fera don de sa première pièce de charpente à un projet de Kekeli Togo à Klologo. 05.02.2021 La faim peut tuer plus de gens que la COVID-19 "Le nombre de personnes souffrant de faim chronique a augmenté d'environ 130 millions l'année dernière, pour atteindre plus de 800 millions, soit environ huit fois le nombre total de cas COVID-19 à ce jour. [...] Pour les personnes les plus vulnérables, ce sont les effets secondaires de la pandémie - et non le coronavirus lui-même - qui causeront le plus de dégâts. Et la pandémie de faim déclenchée par COVID-19 menace d'être la plus meurtrière", peut-on lire sur un blog de la Banque mondiale daté du 2 février. Comment "digérer" une nouvelle aussi horrible ? Avec de l'empathie. Sentir, ou imaginer de sentir combien la faim fait mal, en sachant à quel point nous sommes privilégiés. Et ensuite, agir. Il y a tant de façons de faire des dons - l'Internet montre de nombreuses organisations qui collectent de l'argent pour combattre la faim dans le monde, des organisations fiables avec peu ou pas de frais généraux. Cela vous fera du bien ! Dans le cas idéal, nous pourrions combiner nos efforts traditionnels pour " devenir mince pour l'été " avec notre effort pour " aider à combattre la faim dans le monde " et faire don de ce que nous économisons au magasin d'alimentation. Si tout le monde faisait cela, peut-être même en groupe pour se motiver encore plus, juste pour un printemps - qu'est-ce que nous ne pourrions pas réaliser ? 22.01.2021 Le nombre de cas de contamination au coronavirus grimpe au Togo. Le pays est actuellement à plus de 4300 cas confirmés. Dimanche 17 janvier 2021, une trentaine de nouveaux cas confirmés a été enregistrée portant le nombre total de cas confirmé à 4302. Ces 30 nouveaux cas positifs dont les âges sont compris entre 0 et 80 ans, faisaient partie des 801 personnes testées le 16 janvier. Le même jour, le pays a heureusement enregistré douze guérisons portant le nombre total de patients guéris de COVID-19 à 3775. Le nombre de décès reste inchangé 73. Le nombre de cas actifs est de 454. Un total de 193.879 tests de laboratoire ont été effectués sur toute l’étendue du territoire national. (IciLomé, le 18 janvier 2021) 1 6.01.2021 Il y a un an... Une journée très spéciale a été le 16 janvier 2020 à Klologo, le village qui est au centre de nos projets : ce jour-là, les deux puits qui ont été construits par l'association Kekeli Togo ont été solennellement inaugurés. Une petite délégation de l'association s'est rendue au Togo avec le président pour assister à la cérémonie. Les discours ont été marqués par de nombreux éloges et remerciements pour le travail inlassable de notre association. Après tout, nous avions installé deux puits profonds et une latrine en moins de dix mois. Les deux puits, avec un réseau de tuyaux et neuf points d'eau, alimentent cinq des six districts, dont l'école et le jardin d'enfants. Maintenant, deux autres puits doivent être construits, principalement l'un à l'infirmerie, l'autre dans le district qui n'a pas été directement approvisionné en eau douce jusqu'à présent. Nous sommes en contact avec un donateur pour le puits de la station sanitaire - nous espérons pouvoir bientôt annoncer au chef de la station la bonne nouvelle que le puits, dont on a un besoin urgent pour des raisons d'hygiène, sera construit ! 1 3.01.2021 Saviez-vous.. . ... qu'il y a du coton au Togo ? Olam International, un grand Un groupe, a récemment acquis 51 % de la société nationale de coton. Outre le coton, le Togo cultive également du café, du cacao et des fruits oléagineux pour l'exportation. Les patates douces, le manioc, le maïs, le millet et le sorgho, le riz, les haricots, les arachides, la canne à sucre et un certain nombre d'autres cultures et plantes fruitières sont cultivés pour la consommation domestique. Selon les statistiques de la FAO (UN Food & Agriculture Organization), les patates douces, les fèves de cacao, le maïs et le manioc sont les principaux produits agricoles. Le Togo est membre de la COPAL - Cocoa Producers' Alliance et du Centre du riz pour l'Afrique. (source : liportal) 13.01.2021 Les étrangers séduits par les opportunités locales Le 11 janvier 2021, le site web officiel de la République togolaise informe que 2.891 entreprises ont été créées par des étrangers en 2020. C’est un peu plus que l’année précédente, malgré les conditions économiques et sanitaires compliquées. S’agissant des nationalités, on trouve des Chinois, des Guinéens, des Béninois, des Nigerians Selon les données fournies par le Centre de formalité des entreprises (CFE), la plupart de ces sociétés sont situées dans la région Maritime. Pas étonnant. C’est que se concentre une grande partie de l’activité économique. www.republicoftogo.com/ 1 1.01.2021 Au Togo, le tribalisme gagne du terrain « Puisse notre attachement à la cohésion nationale demeurer le fil conducteur qui nous permette de poursuivre résolument notre marche vers la prospérité partagée en 2021 », dixit Faure Gnassingbé dans son message de vœux aux togolais. En effet, depuis plusieurs années, l’assertion « cohésion nationale », est très présente dans les discours officiels des politiques. Et pour cause, tous sont conscients qu’un élément diviseur gagne de plus en plus de terrain : le repli identitaire. Un réflexe qui est à l’origine du cloisonnement des populations et des conflits. Mais très peu de gens osent aborder clairement le sujet. Disons les choses clairement. Le tribalisme fait partie de ces nombreux maux qui minent le Togo. La cassure est palpable de plus en plus au sein des communautés, marquées par la pauvreté, l’intolérance, la peur de la différence, avec des désirs de conquête et de conservation du Pouvoir. Le manque de démocratie à la base, développe des replis identitaires principalement dus aux sentiments d’injustice et de frustrations qui entretiennent ces clivages. La nation en danger… Aujourd’hui, le tribalisme est une réalité irréfragable. Au Togo comme la majorité de certains pays africains, les soixante ans d’indépendances, décomposés en trente années de règne du parti unique et trente autres de démocratisations aléatoires, n’ont pas fait régresser d’un iota le phénomène. Tel un virus mutant, il a même retrouvé une certaine jeunesse en infiltrant les réseaux sociaux. Le vivre-ensemble prôné par Faure Gnassingbé au prix des initiatives pour la réconciliation n’a jamais été aussi en danger. Les communautés à la base sont ébranlées, l’administration publique infectée, les institutions décriées et l’armée accusées. Il devient donc urgent de construire un idéal commun de paix entre les différentes communautés. L’expression d’un vivre ensemble assumé, qui se traduirait par le renforcement d’un esprit collectif et la promotion de l’excellence au détriment d’une certaine « fraternité basée sur nos provenances », estime un observateur. Source : Fraternité No.386 du 06 janvier 2021 Le 2 décembre 2020, sa formation a commencé : Rosaline Afi AMEDOME, une jeune fille de 18 ans de Klologo, va suivre une formation de déléguée médicale dans un institut d'État de haut niveau. Kekeli Togo e.V. et Association Kekeli France prennent en charge les frais de la formation pour le diplôme de trois ans en Bachelor . "Nous considérons cela comme un investissement dans notre projet de filles", déclarent Michel Frenzel-Assih et Lala Assih, présidents des deux associations. Avec le projet prévu pour les filles - qui doit démarrer au printemps - Kekeli Togo veut lutter contre le nombre élevé de grossesses précoces dans le sud du monde ; de nombreuses adolescentes quittent prématurément l'école parce qu'elles sont enceintes. Le chemin vers une vie professionnelle - et donc vers la sortie du piège de la pauvreté - leur est ainsi bloqué. en savoir plu s 0 1.01.2021 Happy New Year Nous, les membres de Kekeli Togo e.V., vous souhaitons une année de guérison, de bonne santé et de joie, aussi au nom des habitants de Klologo, le village dont nous nous occupons avec nos projets. Espérons que des valeurs telles que la solidarité et la cohésion, vécues comme importantes dans la pandémie, pourront être sauvées dans la "nouvelle normalité". Ensemble, nous pouvons accomplir tant de choses ! Nous continuerons à travailler dur pour réaliser davantage de projets. Nous sommes heureux si vous nous accompagnez. Et nous sommes sincèrement reconnaissants pour chaque don qui nous rapproche de nos objectifs. Notre site web fournit des informations sur notre travail et tous les projets : www.association-kekeli-togo.com. 01.01.2021 Demain, le monde ne sera pas différent Claudia Mäder écrit sur le Nouvel An en temps de Corona dans la NZZ le 31.12.2020 : " [...] Les vagues que tout le monde voit clairement devant lui en ce moment ne définissent pas nécessairement la direction dans laquelle les choses vont évoluer à moyen ou long terme. Ce n'est pas parce que tout semble se renverser en un bref instant que toutes les structures seront transformées de manière permanente et que plus tard "rien ne sera plus jamais pareil". Et il est certain que les pestes n'ont pas le pouvoir de tout bouleverser en dessous - cela peut être dit d'un point de vue historique dans la mesure aucune de ces maladies n'a "épochalisé" dans un passé récent et n'a donné son nom à une époque". 01.01.2021 Kekeli Microfinance : un bilan qui vaut la peine d'être vu 148 villageois ont reçu une aide micro-financière de notre association jusqu'à présent, comme le rapporte Cobby Adjanor, qui gère le fonds d'aide micro- financière pour Kekeli. Avec l'équivalent de 60 euros de financement initial sans intérêt, les habitants de Klologo peuvent se constituer un gagne-pain. Ils sont conseillés à l'avance et maintenant formés - parce qu'ils sont maintenant de petits entrepreneurs. Le 20 décembre, par exemple, les premiers cours de formation en gestion et organisation ont été organisés pour 30 participants. D'autres cours suivront entre la fin décembre et la mi-janvier. Avec ce projet, Kekeli Togo soutient la sortie de la pauvreté en aidant les gens à s'aider eux-mêmes. Le fonds a démarré avec un capital de 3 000 000 F CFA, ce qui équivaut à 4 500 EUR. Les bénéficiaires paient une cotisation unique et peu élevée ; l'aide au démarrage sans intérêt est remboursable en plusieurs versements après trois à six mois. Ainsi, le pot du fonds reste rempli à long terme et davantage de personnes bénéficient de l'aide. Il est conforme au principe selon lequel les fonds caritatifs sont mieux investis lorsque les populations locales peuvent les utiliser comme elles l'entendent en vue de développer ou d'établir leur propre existence économique. C'est une solution durable qui garantit une autonomisation durable.
Consilim.europa.eu
Nous remercions les entreprises suivantes pour leur soutien!
© Kekeli Togo e.V.