Thème du projet sur le genre

© Kekeli Togo e.V.
Le Kekeli Togo projet Jeunes filles Notre "Projet Filles", un projet de protection et de promotion des filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées contre les grossesses et les mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein développement est garanti. Cela leur permet de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. Un comité local prend en charge le soutien des jeunes filles sur une base volontaire ; un lieu de rencontre approprié, la maison des jeunes filles, est en cours de rénovation grâce à un don individuel affecté à cet effet ; une personne de contact formée médicalement pour les jeunes filles est actuellement formée aux frais de l'association ; ici comme là-bas, des dons en nature de contraceptifs, de préservatifs, de serviettes hygiéniques lavables sont recherchés. Le complément parfait à ce projet holistique pour les filles est un bâtiment sanitaire réservé aux filles (et aux femmes). L'Afrique subsaharienne manque de toilettes pour tous, mais surtout de toilettes pour les femmes. Les femmes et les filles sont désavantagées en raison de leurs menstruations. La menstruation est associée à la honte et au tabou ; le sang menstruel est considéré comme impur ; si une femme laisse son sang menstruel en plein air, dans un champ par exemple, le champ est considéré comme "pollué" et on craint une mauvaise récolte ! Il s'agit de la dignité humaine, de la dignité des filles et des femmes ! Cette discrimination des femmes, cette contrainte de honte imposée par l'environnement est contrée par un bâtiment sanitaire spécialement conçu pour les filles/femmes ; il offre aux filles et aux femmes sécurité, protection de la vie privée et discrétion. (Il y a quelques très vieilles latrines à Klologo, sans lavabo, ainsi qu'une latrine que nous avons construite sans financement, éclairée, avec des bassins et 12 cabines. Ici, les toilettes des femmes et celles des hommes sont côte à côte, dans une seule pièce ; le siège en béton des toilettes des hommes est plus large en diamètre, généralement un peu plus haut aussi. Cependant, il n'existe pas encore de structure réservée aux femmes et aux jeunes filles - ce serait une nouveauté au caractère exemplaire). L'installation est entretenue et gérée par le comité local, c'est-à-dire qu'elle est vérifiée en termes de fonctionnalité et de dommages si nécessaire, approvisionnée en savon et nettoyée. Le haut niveau d'engagement du Chef du Village et du CVD dans les projets Kekeli précédents (puits, latrines, bâtiment d'extension de la maternelle) laisse supposer que le bâtiment sanitaire restera en bon état pendant très longtemps. Le Kekeli Togo projet „Jeunes filles“ repose sur cinq piliers : I) Un comité local pour la protection et la promotion des filles à Klologo. Le comité local (Comitée pour la Protection et Promotion des Jeunes Filles, CPPJF), fondé en novembre 2020 immédiatement après les premières discussions préliminaires entre l'association et les décideurs de Klologo, prend en charge la formation et l'éducation et accompagne les filles en tant que mentors jusqu'à ce qu'elles terminent leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Un programme de loisirs (gymnastique, chorale, design créatif) complète le programme. II) Une personne de contact médicalement formée pour les filles Les coûts de la formation diplômante de trois ans d'un délégué médical sont pris en charge par l'association, coûts : 3 000 euros ; le montant est un don individuel d'un membre. Début de la formation : décembre 2020. La jeune femme sera à la disposition des filles et soutiendra l'infirmière/sage- femme locale. III) Une maison de filles comme centre de formation et lieu de rencontre. Les filles auront un centre pour filles elles pourront être entre elles, développer la communauté et se donner des moyens d'action. Ici, ils sont formés, éclairés, encouragés. Grâce à un don individuel, l'association Kekeli Togo prendra en charge les frais de rénovation (nouvelle charpente, nouvelle toiture, etc.) d'un bâtiment vacant de 110 fourni par le Chef du Village. Coûts : 5 700 euros. La construction commencera début février 2021 et s'achèvera fin mars 2021. L'association prendra également en charge les frais d'aménagement de chaises et de tables en plastique, ainsi que le matériel informatique nécessaire (deux ordinateurs portables, un projecteur, un lecteur DVD, des haut-parleurs, etc. Cependant, nous essayons actuellement d'obtenir l'équipement auprès des entreprises concernées sous forme de dons en nature. IV) Contraceptifs, préservatifs, serviettes hygiéniques Dans le cadre de l'éducation sur l'hygiène personnelle, les contraceptifs, les préservatifs, nous voulons apporter une aide concrète aux filles. L'association Kekeli Togo et le comité local sont actuellement à la recherche de dons en nature auprès d'ONG et de l'association "Apotheker Helfen" : Seringues contraceptives (Sayana Press), préservatifs, serviettes hygiéniques lavables, (mot-clé : période de pauvreté !). Des serviettes hygiéniques lavables sont également cousues par les couturières stagiaires du village, dont nous payons la formation. L'entreprise Frank Walder de Münchberg a accepté de coudre des serviettes hygiéniques lavables pour Klologo ; le tissu non tissé a été donné par l'entreprise Mündel de Hof. L'association est toujours à la recherche de dons de matériel - il devrait y avoir des serviettes hygiéniques pour les années à venir ! N.B. : Les contraceptifs ne sont pas administrés par le comité, mais par l'infirmière/sage-femme du centre de santé local (pour les mineurs, en concertation avec les parents). Elle est également membre du CPPJF. V) Un bâtiment sanitaire réservé aux filles et aux femmes. Construction d'un bâtiment sanitaire avec six cabines de toilette (WC), deux cabines de douche avec deux douches chacune, un local sanitaire et quatre lavabos pour les filles (et les femmes) uniquement dans la cour de l'école entre le collège et le lycée. Les filles peuvent y effectuer leur hygiène menstruelle pendant leurs règles sans la honte habituelle et aussi sans être dérangées et sans regards masculins parmi leurs pairs. Le bâtiment sanitaire spécialement destiné aux femmes et aux filles - le premier de la région - complète et couronne le projet de Kekeli Togo pour la promotion et la protection des jeunes filles. Les coûts de construction pour cela : Une partie des coûts nous a déjà été promise par deux fondations. Nous sommes toujours à la recherche de dons pour ce projet. Le projet Kekeli Girls est prêt à décoller Klologo. Le comité est déjà en place, et les choses devraient commencer au printemps 2021 : Le projet Kekeli Girls prend forme. Deux mères d'élèves, deux écolières, un professeur de lycée, un conseiller scolaire à la retraite et un professeur d'école primaire font partie du comité qui s'est formé à Klologo le 9 novembre. Le "Projet pour la protection et la promotion des filles" vise à empêcher tant d'adolescentes de quitter l'école. Sans éducation, ils ne peuvent pas échapper à la pauvreté dans laquelle ils sont nés. Les chiffres qui nous ont été communiqués récemment par le censeur des trois écoles de Klologo sont effrayants : au lycée, le pourcentage de filles n'est que de 15 %, et parmi celles-ci, 21 % ont abandonné l'année scolaire dernière, en raison d'une grossesse précoce et parce qu'elles ne sont pas soutenues à la maison. Nous voulons changer cela. Les filles, les femmes et les hommes du comité nous aident à y parvenir en éduquant les filles - un sujet absolument tabou dans de nombreuses familles locales ! - et renforcer leur estime de soi, leur apprendre à se défendre, à dire non aussi. Et leur donner aussi le soutien nécessaire pour qu'ils terminent leurs études. Il faut aussi éduquer les garçons ; il faudra aussi parler de la contraception. Si nous y parvenons, si nous maintenons davantage de filles à l'école, nous augmenterons considérablement leurs chances de trouver un emploi et nous contribuerons non seulement à améliorer l'éducation dans le village, mais aussi à améliorer la situation économique et à renforcer l'égalité entre les sexes. Tous les objectifs importants des Nations unies, que nous réalisons ici un peu plus loin. Pour les filles Nous envisageons un nouveau projet en étroite collaboration avec l'association française Kekeli : nous voulons protéger les jeunes filles contre les grossesses précoces non désirées : Ils abandonnent l'école, n'apprennent pas un métier et risquent de sombrer dans le précariat sans perspectives d'avenir. Il s'agit de notre contribution à l'autonomisation des femmes. À cette fin, nous prévoyons de créer un comité local chargé de l'éducation, y compris des parents, et de proposer des contraceptifs aux adolescents des deux sexes. L'objectif est de faire en sorte que davantage de filles terminent leurs études - le taux d'abandon scolaire aux grossesses est énorme dans les zones rurales du Togo. Le nombre d'avortements "privés", qui mettent souvent en danger la santé des jeunes femmes, va également diminuer. 25.09.2020 La maison des filles Kekeli En hiver, comme nous l'avons signalé, nous avons lancé un projet " jeunes filles " à Klologo dans le but de réduire le nombre élevé d'abandons scolaires dus à des grossesses précoces grâce à l'éducation et à l'autonomisation des filles, afin de leur donner la confiance en soi nécessaire pour qu'elles cherchent et saisissent leurs chances. Une grossesse précoce empêche les filles d'aller à l'école et, en fin de compte, de travailler. Nous voulons donner aux filles la possibilité de décider elles-mêmes de sortir du cercle vicieux - fille grandissant dans la pauvreté - grossesse précoce - sans emploi - épouse/mère vivant dans la pauvreté. À Klologo, une équipe de sept bénévoles a immédiatement été formée pour prendre les choses en main en tant que Comité pour la Protection et la Promotion des Jeunes Filles (CPPJF). Et voilà... Maintenant, le projet des filles se concrétise : pour le moment, grâce à un don individuel de nos membres, nous rénovons une maison (photo) que le Chef du Village nous offre gratuitement ; ce sera le lieu de rencontre des filles. Le CPPJF leur proposera une gamme complète d'activités de loisirs et d'éducation, allant de la gymnastique et des activités créatives à la sensibilisation à la santé, en particulier l'éducation et l'information sur la grossesse et la contraception. L'infirmière/sage-femme du village organisera également des sessions de formation sur ce sujet. Le groupe cible est principalement les quelque 250 filles du secondaire et du lycée. Les garçons sont également le groupe cible, ils seront également informés sur la contraception. Dans l'ensemble, cependant, notre projet s'adresse à toute la communauté. Si, grâce au travail du comité, les filles bénéficient d'une meilleure protection et d'un changement de comportement, c'est-à-dire s'il y a moins d'abandons scolaires, si plus de filles ont la confiance nécessaire pour obtenir un diplôme et entrer dans la vie professionnelle, c'est-à-dire pour échapper à la pauvreté, c'est tout le village qui en bénéficie. Il y a déjà une chanson... "Chères sœurs, levez -vous. Il est temps de se préparer ! Chers frères ! Levez-vous... !" Ce sont les paroles de l'hymne que les filles de Klologo ont inventé comme leur chanson, leur appel et leur motivation à suivre le nouveau chemin que Kekeli Togo leur montre avec le Projet Filles. Voici comment cela est prévu : Le Comité pour la protection et la promotion des jeunes filles de Klologo, qui a été fondé localement en décembre, prendra en charge la formation et l'éducation et accompagnera les jeunes filles en tant que mentors jusqu'à la fin de leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Le programme est complété par des activités de loisirs. Cette mesure vise à résoudre à long terme le problème des nombreux abandons scolaires dus à des grossesses précoces. Alors que l'on attend toujours l'achèvement de la maison des filles comme lieu de rencontre et de formation (voir le rapport sur la maison des filles), les membres du comité ont déjà fait prêter serment aux filles pour la nouvelle voie et les ont encouragées à participer activement. Cela ne peut que bien se passer, pense-t-on à la vue des filles qui chantent. vers le vidéo VOICI NOTRE L'HYMNE : Jeunes, levez-vous pour servir Jeunes, pourquoi traînez-vous ? Il est temps de se préparer Il est temps, levez-vous chères soeurs. Il est temps de se préparer Il est temps, levez-vous chers frères.
Nous remercions les entreprises suivantes pour leur soutien!

Thème du projet sur le genre

Le Kekeli Togo projet Jeunes filles Notre "Projet Filles", un projet de protection et de promotion des filles à Klologo, vise à créer un environnement les adolescentes du village sont protégées contre les grossesses et les mariages précoces, leurs droits sont respectés et leur plein développement est garanti. Cela leur permet de terminer leur scolarité et d'apprendre un métier adapté à leurs capacités, leur ouvrant ainsi la voie pour sortir de la pauvreté. Un comité local prend en charge le soutien des jeunes filles sur une base volontaire ; un lieu de rencontre approprié, la maison des jeunes filles, est en cours de rénovation grâce à un don individuel affecté à cet effet ; une personne de contact formée médicalement pour les jeunes filles est actuellement formée aux frais de l'association ; ici comme là-bas, des dons en nature de contraceptifs, de préservatifs, de serviettes hygiéniques lavables sont recherchés. Le complément parfait à ce projet holistique pour les filles est un bâtiment sanitaire réservé aux filles (et aux femmes). L'Afrique subsaharienne manque de toilettes pour tous, mais surtout de toilettes pour les femmes. Les femmes et les filles sont désavantagées en raison de leurs menstruations. La menstruation est associée à la honte et au tabou ; le sang menstruel est considéré comme impur ; si une femme laisse son sang menstruel en plein air, dans un champ par exemple, le champ est considéré comme "pollué" et on craint une mauvaise récolte ! Il s'agit de la dignité humaine, de la dignité des filles et des femmes ! Cette discrimination des femmes, cette contrainte de honte imposée par l'environnement est contrée par un bâtiment sanitaire spécialement conçu pour les filles/femmes ; il offre aux filles et aux femmes sécurité, protection de la vie privée et discrétion. (Il y a quelques très vieilles latrines à Klologo, sans lavabo, ainsi qu'une latrine que nous avons construite sans financement, éclairée, avec des bassins et 12 cabines. Ici, les toilettes des femmes et celles des hommes sont côte à côte, dans une seule pièce ; le siège en béton des toilettes des hommes est plus large en diamètre, généralement un peu plus haut aussi. Cependant, il n'existe pas encore de structure réservée aux femmes et aux jeunes filles - ce serait une nouveauté au caractère exemplaire). L'installation est entretenue et gérée par le comité local, c'est-à-dire qu'elle est vérifiée en termes de fonctionnalité et de dommages si nécessaire, approvisionnée en savon et nettoyée. Le haut niveau d'engagement du Chef du Village et du CVD dans les projets Kekeli précédents (puits, latrines, bâtiment d'extension de la maternelle) laisse supposer que le bâtiment sanitaire restera en bon état pendant très longtemps. Le Kekeli Togo projet „Jeunes filles“ repose sur cinq piliers : I) Un comité local pour la protection et la promotion des filles à Klologo. Le comité local (Comitée pour la Protection et Promotion des Jeunes Filles, CPPJF), fondé en novembre 2020 immédiatement après les premières discussions préliminaires entre l'association et les décideurs de Klologo, prend en charge la formation et l'éducation et accompagne les filles en tant que mentors jusqu'à ce qu'elles terminent leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Un programme de loisirs (gymnastique, chorale, design créatif) complète le programme. II) Une personne de contact médicalement formée pour les filles Les coûts de la formation diplômante de trois ans d'un délégué médical sont pris en charge par l'association, coûts : 3 000 euros ; le montant est un don individuel d'un membre. Début de la formation : décembre 2020. La jeune femme sera à la disposition des filles et soutiendra l'infirmière/sage- femme locale. III) Une maison de filles comme centre de formation et lieu de rencontre. Les filles auront un centre pour filles elles pourront être entre elles, développer la communauté et se donner des moyens d'action. Ici, ils sont formés, éclairés, encouragés. Grâce à un don individuel, l'association Kekeli Togo prendra en charge les frais de rénovation (nouvelle charpente, nouvelle toiture, etc.) d'un bâtiment vacant de 110 fourni par le Chef du Village. Coûts : 5 700 euros. La construction commencera début février 2021 et s'achèvera fin mars 2021. L'association prendra également en charge les frais d'aménagement de chaises et de tables en plastique, ainsi que le matériel informatique nécessaire (deux ordinateurs portables, un projecteur, un lecteur DVD, des haut-parleurs, etc. Cependant, nous essayons actuellement d'obtenir l'équipement auprès des entreprises concernées sous forme de dons en nature. IV) Contraceptifs, préservatifs, serviettes hygiéniques Dans le cadre de l'éducation sur l'hygiène personnelle, les contraceptifs, les préservatifs, nous voulons apporter une aide concrète aux filles. L'association Kekeli Togo et le comité local sont actuellement à la recherche de dons en nature auprès d'ONG et de l'association "Apotheker Helfen" : Seringues contraceptives (Sayana Press), préservatifs, serviettes hygiéniques lavables, (mot-clé : période de pauvreté !). Des serviettes hygiéniques lavables sont également cousues par les couturières stagiaires du village, dont nous payons la formation. L'entreprise Frank Walder de Münchberg a accepté de coudre des serviettes hygiéniques lavables pour Klologo ; le tissu non tissé a été donné par l'entreprise Mündel de Hof. L'association est toujours à la recherche de dons de matériel - il devrait y avoir des serviettes hygiéniques pour les années à venir ! N.B. : Les contraceptifs ne sont pas administrés par le comité, mais par l'infirmière/sage-femme du centre de santé local (pour les mineurs, en concertation avec les parents). Elle est également membre du CPPJF. V) Un bâtiment sanitaire réservé aux filles et aux femmes. Construction d'un bâtiment sanitaire avec six cabines de toilette (WC), deux cabines de douche avec deux douches chacune, un local sanitaire et quatre lavabos pour les filles (et les femmes) uniquement dans la cour de l'école entre le collège et le lycée. Les filles peuvent y effectuer leur hygiène menstruelle pendant leurs règles sans la honte habituelle et aussi sans être dérangées et sans regards masculins parmi leurs pairs. Le bâtiment sanitaire spécialement destiné aux femmes et aux filles - le premier de la région - complète et couronne le projet de Kekeli Togo pour la promotion et la protection des jeunes filles. Les coûts de construction pour cela : Une partie des coûts nous a déjà été promise par deux fondations. Nous sommes toujours à la recherche de dons pour ce projet. Le projet Kekeli Girls est prêt à décoller Klologo. Le comité est déjà en place, et les choses devraient commencer au printemps 2021 : Le projet Kekeli Girls prend forme. Deux mères d'élèves, deux écolières, un professeur de lycée, un conseiller scolaire à la retraite et un professeur d'école primaire font partie du comité qui s'est formé à Klologo le 9 novembre. Le "Projet pour la protection et la promotion des filles" vise à empêcher tant d'adolescentes de quitter l'école. Sans éducation, ils ne peuvent pas échapper à la pauvreté dans laquelle ils sont nés. Les chiffres qui nous ont été communiqués récemment par le censeur des trois écoles de Klologo sont effrayants : au lycée, le pourcentage de filles n'est que de 15 %, et parmi celles-ci, 21 % ont abandonné l'année scolaire dernière, en raison d'une grossesse précoce et parce qu'elles ne sont pas soutenues à la maison. Nous voulons changer cela. Les filles, les femmes et les hommes du comité nous aident à y parvenir en éduquant les filles - un sujet absolument tabou dans de nombreuses familles locales ! - et renforcer leur estime de soi, leur apprendre à se défendre, à dire non aussi. Et leur donner aussi le soutien nécessaire pour qu'ils terminent leurs études. Il faut aussi éduquer les garçons ; il faudra aussi parler de la contraception. Si nous y parvenons, si nous maintenons davantage de filles à l'école, nous augmenterons considérablement leurs chances de trouver un emploi et nous contribuerons non seulement à améliorer l'éducation dans le village, mais aussi à améliorer la situation économique et à renforcer l'égalité entre les sexes. Tous les objectifs importants des Nations unies, que nous réalisons ici un peu plus loin. Pour les filles Nous envisageons un nouveau projet en étroite collaboration avec l'association française Kekeli : nous voulons protéger les jeunes filles contre les grossesses précoces non désirées : Ils abandonnent l'école, n'apprennent pas un métier et risquent de sombrer dans le précariat sans perspectives d'avenir. Il s'agit de notre contribution à l'autonomisation des femmes. À cette fin, nous prévoyons de créer un comité local chargé de l'éducation, y compris des parents, et de proposer des contraceptifs aux adolescents des deux sexes. L'objectif est de faire en sorte que davantage de filles terminent leurs études - le taux d'abandon scolaire aux grossesses est énorme dans les zones rurales du Togo. Le nombre d'avortements "privés", qui mettent souvent en danger la santé des jeunes femmes, va également diminuer. 25.09.2020 La maison des filles Kekeli En hiver, comme nous l'avons signalé, nous avons lancé un projet " jeunes filles " à Klologo dans le but de réduire le nombre élevé d'abandons scolaires dus à des grossesses précoces grâce à l'éducation et à l'autonomisation des filles, afin de leur donner la confiance en soi nécessaire pour qu'elles cherchent et saisissent leurs chances. Une grossesse précoce empêche les filles d'aller à l'école et, en fin de compte, de travailler. Nous voulons donner aux filles la possibilité de décider elles-mêmes de sortir du cercle vicieux - fille grandissant dans la pauvreté - grossesse précoce - sans emploi - épouse/mère vivant dans la pauvreté. À Klologo, une équipe de sept bénévoles a immédiatement été formée pour prendre les choses en main en tant que Comité pour la Protection et la Promotion des Jeunes Filles (CPPJF). Et voilà... Maintenant, le projet des filles se concrétise : pour le moment, grâce à un don individuel de nos membres, nous rénovons une maison (photo) que le Chef du Village nous offre gratuitement ; ce sera le lieu de rencontre des filles. Le CPPJF leur proposera une gamme complète d'activités de loisirs et d'éducation, allant de la gymnastique et des activités créatives à la sensibilisation à la santé, en particulier l'éducation et l'information sur la grossesse et la contraception. L'infirmière/sage-femme du village organisera également des sessions de formation sur ce sujet. Le groupe cible est principalement les quelque 250 filles du secondaire et du lycée. Les garçons sont également le groupe cible, ils seront également informés sur la contraception. Dans l'ensemble, cependant, notre projet s'adresse à toute la communauté. Si, grâce au travail du comité, les filles bénéficient d'une meilleure protection et d'un changement de comportement, c'est-à-dire s'il y a moins d'abandons scolaires, si plus de filles ont la confiance nécessaire pour obtenir un diplôme et entrer dans la vie professionnelle, c'est-à-dire pour échapper à la pauvreté, c'est tout le village qui en bénéficie. Il y a déjà une chanson... "Chères sœurs, levez - vous. Il est temps de se préparer ! Chers frères ! Levez-vous... !" Ce sont les paroles de l'hymne que les filles de Klologo ont inventé comme leur chanson, leur appel et leur motivation à suivre le nouveau chemin que Kekeli Togo leur montre avec le Projet Filles. Voici comment cela est prévu : Le Comité pour la protection et la promotion des jeunes filles de Klologo, qui a été fondé localement en décembre, prendra en charge la formation et l'éducation et accompagnera les jeunes filles en tant que mentors jusqu'à la fin de leur scolarité. Les filles sont également formées à la confiance en soi et au développement de la personnalité. Le programme est complété par des activités de loisirs. Cette mesure vise à résoudre à long terme le problème des nombreux abandons scolaires dus à des grossesses précoces. Alors que l'on attend toujours l'achèvement de la maison des filles comme lieu de rencontre et de formation (voir le rapport sur la maison des filles), les membres du comité ont déjà fait prêter serment aux filles pour la nouvelle voie et les ont encouragées à participer activement. Cela ne peut que bien se passer, pense-t-on à la vue des filles qui chantent. vers le vidéo VOICI NOTRE L'HYMNE : Jeunes, levez-vous pour servir Jeunes, pourquoi traînez-vous ? Il est temps de se préparer Il est temps, levez-vous chères soeurs. Il est temps de se préparer Il est temps, levez-vous chers frères.
Nous remercions les entreprises suivantes pour leur soutien!
© Kekeli Togo e.V.